Paris : augmentation notable de la recharge sur le réseau Belib

Reseau Belib

Le réseau Belib a annoncé le 2 janvier une forte augmentation de ses tarifs, doublée d’un changement du mode de calcul qui pourra désormais intégrer la quantité d’énergie consommée.

Cette nouvelle mesure rend les tarifs difficilement lisibles mais la tendance observée se résume ainsi : c’est une forte hausse. Certains usagers affirment d’ores et déjà avoir constaté un quasi-doublement de leur facture.

Dorénavant, recharger 40 kW sur le réseau Belib à Paris coûtera entre 13 et 40 euros, selon que l’on est ou non abonné à Belib’ et que l’on s’est branché sur une borne lente ou rapide. Dans la configuration la plus défavorable, le prix payé pour parcourir 100 km avec un véhicule électrique apparaît désormais légèrement supérieur à celui d’une voiture thermique de gabarit moyen.

Le réseau Belib’ dispose d’un quasi-monopole dans la capitale avec 2.300 points de charge.

« L’électricité reste l’énergie la moins chère pour une voiture, malgré l’augmentation de son prix », affirme toutefois Lucie Mattera, secrétaire générale de ChargeUp, l’organisation qui regroupe les infrastructures de recharge en Europe.

Un grand nombre d’opérateurs ont décidé d’intégrer une variation de tarif, selon les heures creuses et les heures pleines, ainsi qu’un mix durée d’occupation de la borne / quantité de kWh achetés, ce qui contribue à introduire encore davantage d’opacité dans le maquis tarifaire des stations de recharge, déjà largement complexe.

Autant d’annonces qui préoccupent les promoteurs de la voiture électrique, qui redoutent un effet dissuasif du renchérissement annoncé du coût de la recharge publique, alors que les cours du pétrole sont plutôt orientés à la baisse…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.