La Kia Ev6 peine à tenir ses promesses

La Kia EV6 est une des dernières voitures électriques arrivée sur le marché. Avec une belle allure et beaucoup de promesses. Peut-être trop ?

Kia EV6

La coréenne Kia EV6 est l’une des dernières berlines électriques arrivée sur le marché. Avec une belle allure et beaucoup de promesses. Mais comme encore trop de voitures électriques, le marketing gagnerai à ne pas faire trop de promesses intenables. Petit tour d’horizon.

La Kia EV6 annonce d’emblée la couleur :
– 10 à 80% de charge en seulement 18 minutes
– 100km en 4 min 30 de charge
– Chargeur DC haute puissance de 240 kWh
– et le sacro-saint « jusqu’à » 528 km d’autonomie

La très belle KIA EV6

Essai EV6 en conditions réelles

Le très sérieux Automobile-Propre a essayé en conditions réelles la berline Kia EV 6 sur un trajet Marseille Paris par l’autoroute, afin d’en mesurer les performances en conditions réelles.

Le trajet autoroutier a été effectué au régulateur réglé sur 130 km/h (soit un probable 125-126 réels) . Sur la première partie du trajet, la batterie de 77 kWh a perdu 60% de sa capacité après 165 km parcourus.
La première recharge sur une borne Ionity censée fournir 350 kWh a permis de passer de 36 à 84% de charge en 26 minutes, avec une puissance moyenne absorbée inférieure à 100 kWh. On est loin de la promesse de « 10 à 80% en seulement 18 minutes« .

La faute à qui ? La borne Ionity incapable de fournir les 350 kWh annoncés ou la EV6 incapable d’ingérer les 240 kWh annoncés ?

Recharge Ionity

L’essayeur d’Automobile-Propre a poursuivi son trajet pour s’arrêter 198 km plus loin à une autre borne du même opérateur. Et c’est le même scénario. La batterie de l’EV6 mettra 32 mn pour passer de 28 à 91% de charge. Avec une puissance moyenne absorbées toujours inférieure à 100 kWh.

Pour comprendre, il faut se pencher sur les petites lignes du descriptif technique de Kia : « La vitesse et le temps de recharge réels peuvent varier en fonction de la température de la batterie et des conditions météorologiques ». C’est donc ça, ce n’était pas la bonne température … Kia ne précise pas d’ailleurs quelle est la « bonne » température pour obtenir les performances annoncées.

Une autre interrogation réside dans l’offre Ionity, qui facture à la durée (0,79/min). Mais recharger 30 min à 100, 200 ou 300 kWh ce n’est pas la même chose. Il y a de quoi s’interroger sérieusement sur la politique commerciale de cet opérateur. Est-ce qu’ils « brident » leurs bornes pour préserver les marges ? Osons la question …

Charge domestique

Sur courant alternatif, l’EV6 accepte jusqu’à 11kW (mais une Wallbox ne fournit au mieux que 7kWh) ce qui porte la recharge complète autour de 11-12h. Sur une prise normale (10 A – 2,4 kWh) … il faudra compter plus de 32 heures pour recharger complètement la voiture. Même avec une Wallbox, c’est long, très long et ça reste vraiment problématique, les bornes DC haute puissance n’étant pas vraiment répandues et restant onéreuses.

Charge Kia EV6

Autonomie autoroutière réelle

Quant à l’autonomie réelle sur autoroute de l’EV6, l’essai effectué table sur 300 km (330 avec batterie vide de vide) ce qui est correct mais ne permet toujours que de faire des sauts de puce. Le trajet Marseille Paris de 767 km a été effectué en 9h50 dont 1h30 de recharge à la moyenne globale de 78 km/h. A noter que Google Maps estime la durée du même trajet à 7h30 en véhicule thermique.

Une Kia EV6 qui peine à tenir ses promesses

La dernière née de Kia souffre des mêmes maux que la plupart de ses soeurs : un marketing qui ne peut qu’engendrer des déceptions. Des autonomies « jusqu’à », des temps de recharges réalisés dans des conditions que le quidam n’obtiendra jamais, des puissances de recharge qui ne sont pas au rendez-vous… autant d’éléments déceptifs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.