Le constructeur japonais vient de dévoiler sa véritable première voiture entièrement électrique : la Toyota bZ4X, un SUV électrique bourré de fonctionnalités intéressantes.

Bien que Toyota ai proposé des véhicules tout électriques en Chine dans le passé, le bZ4X e considéré est comme son premier véhicule électrique à batterie puisqu’il est le premier à utiliser une plate – forme dédiée au BEV et à être disponible partout dans le monde.

Toyota bZ4X

Le nom de cette voiture est assez complexe mais revêt une signification bien particulière : « bZ » signifie « au-delà de zéro », qui est la dernière stratégie d’électrification de Toyota et une sorte de sous-marque pour ses prochains véhicules électriques, à commencer par le bZ4X

Le SUV électrique bZ4X est au final très proche du concept-car. Il présente toujours des lignes nettes et un design agressif :

Toyota bZ4X
Toyota bZ4X

En termes de spécifications, Toyota a clairement indiqué que toutes les spécifications publiées aujourd’hui concernaient la version japonaise de la voiture. Il est donc possible que les versions européennes aient des specifications un peu différentes.

Le véhicule est équipé d’une batterie de 71,4 kWh pour laquelle Toyota annonce une autonomie WLTC de 500 km pour la version 2WD et 460km pour la version à traction intégrale

La version 2WD est équipée d’un seul moteur de 150 kW (204cv) tandis que la version à traction intégrale est équipée d’un moteur de 80 kW sur chaque essieu soit 217cv au total

La capacité de charge rapide DC est apparemment plafonnée à 150 kW et Toyota affirme qu’elle peut charger à 80 % en environ 30 minutes sur une borne de même capacité.

Plateforme Toyota bz4X

En termes de spécifications, l’offre du bZ4X pour les SUV électrique de niveau intermédiaire se situe dans la norme actuelle.

Mis à part les spécifications du groupe motopropulseur, Toyota a clairement propose des innovations interressantes.

Tout d’abord, il est capable de charger bidirectionnellement et donc de renvoyer sur le réseau une partie de son énergie. Une fonction amenée à se développer. Il est également proposé avec un toit solaire en option, qui, selon Toyota, peut « générer de l’électricité équivalant à 1 800 km de distance de conduite par an ».
Toyota propose également le bZ4X avec un volant en option «en forme d’aile», qui, selon le constructeur automobile, améliore la visibilité :

Le volant de la Toyota bZ4X

Ce volant n’est pas sans rappeler le volant « Yoke » de Tesla récemment introduit dans la Model S Plaid, mais Toyota a résolu le problème majeur du volant de Tesla avec un système de direction par fil permettant ce que Toyota appelle une « prise en main unique »:

La sensation de direction est améliorée en contrôlant indépendamment le couple de direction ressenti par le conducteur et l’angle de braquage des roues Les caractéristiques de direction peuvent être modifiées selon la sélection du mode de conduite
Ce volant bloque les vibrations inutiles des roues et ne transmet que les vibrations nécessaires telles que les informations routières. Le système contrôle le mouvement des roues pour assurer la stabilité du véhicule lors de la conduite sur des surfaces inégales ou lorsque l’assistant de suivi de voie est activé
Enfin, ce volant offre plus d’espace pour les jambes, améliorant la liberté de position de conduite et la facilité d’entrée et de sortie.

Les prix et la disponibilité de la Toyota bZ4X en France devraient être publiés dans les prochains mois.

Source : Electrek