Dacia a annoncé son arrivée prochaine sur le marché de la mobilité 100 % électrique avec le concept Spring, qui se présente sous la forme d’un petit crossover urbain avec une forte ascendance de la K-ZE de Renault, uniquement distribuée en Chine.

Dacia a officialisé son entrée sur le marché début mars 2020 en présentant son concept « Spring », qualififé de « citadine électrisante ». Elle s’inspire donc grandement des lignes de la Renault K-ZE, un Crossover compact, vendu exclusivement en Chine.

En clair, Renault a décidé de commercialiser une électrique abordable en Europe sous le logo de sa marque d’entrée de gamme Dacia. C’est d’ailleurs plutôt futé de renouveler la gamme actuelle Dacia qui est en fin de vie par une électrique abordable. Et Dacia d’annoncer la couleur : la Spring sera « la voiture 100 % électrique la plus abordable d’Europe ». Ojectif, passer sous la barre des 10.000 euros (bonus déduit) !

Dacia Spring 100% électrique

Dacia veut démocratiser l’électrique

Les voitures électriques restent chères, de Tesla à Zoe en passant par Mini ou la 208. Mais les constructeurs savent que le mouvement de renouvellement du parc passera forcément par des modèles plus abordables. L’épisode des gilets jaunes a laissé des traces …
Le concept Dacia Spring s’inscrit pleinement dans cette tendance, avec un objectif de commercialisation en 2021

Bon, le véhicule présenté par Dacia n’est pas particulièrement sexy : les combinaisons de couleur ne sont pas forcément de très bon goût et le design minimaliste n’est guère plus séduisant. Mais est-ce si différent d’une C3 Aircross ou d’un Renault Kangoo ? Et le design n’a jamais été l’objectif de Dacia ! Dacia vise les familles, la praticité, une utilisation urbaine et périurbaine, qui ne dépassera pas les 200 kilomètres (autonomie en cycle WLTP) grace à moteur électrique de 45 cv alimenté par une batterie de 26,8 kWh.

Mais c’est sur le tarif que l’on va attendre la Dacia Spring. Compte-tenu de la concurrence et du positionnement tarifaire actuel de ses modèles, elle sera surtout attendu sur le tarif.

Si on regarde sa gamme actuelle, la future Dacia 100 % électrique devra s’afficher en version de base autour de la barre psychologique des 10.000 euros (bonus écologique déduit).

Ca risque de frapper fort, très fort !