Près de 130 propriétaires Norvégiens de Tesla S P85 D attaquent le constructeur américain au motif que les performances annoncées ne sont pas au rendez-vous. Ces propriétaires demandent réparation, argumentant que la puissance annoncée par Tesla n’est pas disponible.

Tesla communique sur la puissance de tous les moteurs qui animent le modèle S P85D : 476 à l’arrière et 224 sur l’avant soit un chiffre rond de 700cv, chiffre abondamment repris par la presse à l’époque. Mais les propriétaires affirment que la voiture n’est capable de n’en restituer au maximum que 470, en raison de plusieurs limitations ne permettant pas d’atteindre la production potentielle maximale et combinée.

Les plaignants affirment qu’on leur a présenté « une voiture de 700cv » et qu’ils se sentent floués d’avoir payé pour quelque-chose qu’ils n’ont pas..

La Commission des Litiges Norvégienne a établi un montant éventuel de dédommagement de l’ordre de 5.500 euros, largement inférieur aux demandes des plaignants. Le tarif de base du Model S P85 D était de 100.500 euros (aujourd’hui remplacée par la P100D. L’affaire sera examinée par le tribunal d’Oslo à la mi-décembre.

De son coté, Tesla indique n’avoir communiqué que sur la puissance des groupes moteurs, pas sur une « puissance globale de la voiture » mais également que ses mesures en terme d’accélération et celles réalisés par des tiers montraient que la voiture avait toujours atteint voire dépassé les performances annoncées : « Pour ce qui est de l’accélération, Tesla confirme que la P85D est capable de passer de 0 à 100 km/h en 3,3 secondes, et le magazine Motor Trend affirme avoir réalisé 3,1 secondes »

Cette polémique met en avant la difficulté à comparer les VE (Véhicules Electriques) avec les mêmes références que les Véhicules Thermiques.