Renault a une gamme de deux moteurs diesels : le 1.6 dCi « RM9 » qui est décliné en puissances de 130 à 190cv et le 1.5 dCi « K9K » décliné en puissances des 70 à 110 cv. Si le R9M apparu en 2011 est conçu pour les prochaines échéances environnementales, le K9K a été conçu il y a plus de 15 ans avec la norme Euro 3. Si il a passé le cap d’Euro 6 (avec les réserves sur les conditions du test relevés par la Commission Royal), il est notoire qu’il a atteint les limites de son développement et qu’il ne pourra perdurer au delà de 2020 et de la norme Euro 6C et ce, malgré son appétit d’oiseau.

Hors, une indiscrétion de Thierry Bolloré (directeur délégué à la compétitivité chez Renault) reprise par l’agence  Reuters laisse entendre que Renault ne lancerai pas de chantier pour remplacer le K9K 1.5dCi. Celà veut dire qu’à l’horizon 2010 la Clio perdrait sa motorisation diesel, par exemple.

Moteur K9K 1.5 dCi

Mais c’est aussi le coeur du segment C de l’Alliance Renault Nissan serait également fortement impacté par la disparition de son moteur diesel best-seller : Mégane, Scénic, Captur chez Renault, Juke, Qashqai chez Nissan et l’intégralité de la gamme Dacia !

Déjà ébranlé par les résultats de la commission Royal qui a tout de même montré que les Renault sont loin derrières les Peugeot, Citroën et BMW en terme de système de dépollution … Renault semble bien décidé à tourner le dos au diesel.