En France, l’assureur AMV abaisse ses prix jusqu’à 50% si vous optez pour l’achat d’un véhicule hybride ou électrique, mais elle n’est pas la seule. La GMF quant à elle propose une remise de 5% sur les véhicules émettant mois de 115 g de CO2. La MAIF offre un bon éco-énergie d’une valeur de 100€ à un conducteur de véhicule alternatif ce qui reste toute fois très limité comparé au prix d’achat d’une de ces voitures. L’assureur MAAF propose quant à lui un prix Auto Environnement pour les véhicules propres. Les dernières propositions restent toutefois un peu limitées, mais c’est un premier pas des assureurs vers un marché en tout début de croissance.

Au Canada certains assureurs font des offres vraiment avantageuses comme le propose La Capitale, spécialiste en assurance auto en ligne. 15% sont déduits si vous avez un véhicule hybride ou électrique et vous pouvez même déduire 75 $, si vous souscrivez une assurance de 2 ans.

Choisissez un véhicule propre !
Un de ses concurrents La Banque Nationale propose un rabais en fonction du nombre de kilomètres parcourus afin d’inciter à minimiser l’utilisation de son auto et favoriser les déplacements en vélo ou à pied. Une excellente initiative, mais les consommateurs sont ils prêts à payer une auto hybride plus cher pour moins l’utiliser? À suivre…

On discerne également de façon sous-jacente que les assureurs voient dans les acquéreurs de voitures propres une réduction du facteur de risque : celui qui achète une hybride ou une voiture à très faible taux d’émission de CO2 aura généralement le pied léger et un comportement « citoyen ». Mais tant que tout le monde est gagnant, pourquoi faire la fine bouche ?