Chevrolet lance la commercialisation de la Volt au prix de 41 000 dollars. Un tarif relativement peu élevé au vu de son autonomie, de sa taille et du positionnement des autres voitures électriques.

L’estimation faite par le vice-président de General Motors est finalement revue à la hausse. Annoncée début janvier à moins de 40.000 USD, la Chevrolet Volt s’affiche finalement à 1.000 usd de plus. Cette dernière bénéficiant d’un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 7500 dollars aux Etats-Unis, les clients devraient au final débourser 33.500 dollars. Un programme de leasing est également proposé par Chevrolet : 350 USD par mois pendant 36 mois, soit 12.600 USD après un dépôt initial de 1.200 USD.

La Chevrolet Volt

Pour mémoire, la berline de Chevrolet roule en 100% électrique pendant les 60 premiers kilomètres. Au-delà, un moteur thermique fait office de générateur et donne à la Volt une autonomie de plus de 500 km. Les données constructeur affichent une consommation d’1.6L d’essence et un rejet de 40g de CO²/km sur un parcours de 100 km (dont 60 effectués en 100% électriques). Des chiffres à relativiser donc puisque pour les 100km suivants, la Volt consommerait 4 litres d’essence, les batteries étant totalement vides.

Quelques jours plus tôt, General Motors rassurait les clients qui ont pré-commandé leur Volt en annonçant une garantie de 8 ans ou 160 000km pour le pack de batteries. Des pré-commandes qui, selon nos sources, seraient déjà supérieures à 50 000.

La Chevrolet Volt

Attendue en France fin 2011, la Chevrolet Volt sera commercialisée aux côté de sa cousine l’Opel Ampera. Si l’on compare aux autres américaines vendues en France (300C, Dodge, ..) il est peu probable que le tarif officiel tombe sous les 40.000 euros. Un prix auquel une prime de 5.000 euros pourrait être déduite si le chiffre de rejet de CO² était validé sous la barre des 60g/km.