La présentation de la Nissan Leaf (feuille en anglais) s’est déroulée dimanche à Yokohama, en même temps que l’inauguration du nouveau siège social du groupe dans la banlieue de Tokyo. Première étape dans cette nouvelle stratégie axée sur la commercialisation de masse de véhicules « zéro émission », la Nissan Leaf reprend les caractéristiques techniques de la plateforme électrique présentée il y a quelques jours.

Sur le plan esthétique, la Nissan Leaf s’impose comme un modèle au gabarit moyen pouvant embarquer cinq passagers à son bord. Dotée d’une apparence finalement très proche d’un modèle classique, la japonaise se rapproche ainsi des différents véhicules à combustion de même catégorie. Objectif ? Ne pas apeurer la clientèle à travers un design torturé. Pari réussi, même si la Leaf ne peut prétendre à quelconque prix de beauté. Elle affiche les dimensions suivantes : 4,45 m de longueur, 1,70 m de largeur, 1,55 m de hauteur pour un empattement de 2,70 m.

Ce véhicule électrique reçoit un moteur produisant 80 kW, soit 109 ch, et 280 Nm de couple. La combinaison du système de freinage régénératif et des blocs-piles novateurs au lithium-ion donne à la voiture une autonomie de plus de 160 km et une vitesse de pointe de 140 km/h. Suffisant donc dans le cadre d’une utilisation urbaine quotidienne.

Si la Leaf peut atteindre jusqu’à 80 % de sa charge totale en moins de 30 minutes avec un chargeur rapide, elle demande environ huit heures pour une charge complète de sa batterie sur une prise de 200 V. Le déploiement d’un vaste réseau de recharge sera également l’un des facteurs de sa réussite, ou de son échec.

Avant l’élargissement programmé d’une gamme de véhicules électriques, la Nissan Leaf représente donc un enjeu de taille pour son constructeur. Elle sera lancée au Japon, aux Etats-Unis l’année prochaine puis ultérieurement sur le vieux continent. Le prix de vente n’est pas encore connu. Nissan promet qu’il sera « concurrentiel et compris dans la fourchette de ceux d’une voiture compacte bien équipée ». Notons que le modèle sera vendu pendant que les batteries seront louées à l’utilisateur.

Nissan Leaf Zero Emission

Au contraire de Toyota et Honda qui misent sur l’hybridation (essence plus électricité), Nissan parie uniquement sur la fée électricité. En souhaitant qu’elle se soit penchée sur le berceau de la Leaf…